Skip to main content

Dialogue politique : le partage du gâteau congolais pose problème

GateauDepuis son accession à l’indépendance, la RDC est l’objet de plusieurs crises dont l’une des causes est jusqu’à ce jour la contestation de la légitimité des institutions et de leurs animateurs. Sur ce, les Congolais se sont vu proposer des dialogues politiques en vue de mettre fin à ces différentes crises et d’instaurer des institutions politiques fortes. Mais ces forums qui ont suscité d’abord l’espoir au sein de la population se sont révélés plus tard des coquilles vides.

 » Chasser le naturel, il revient au galop  ». C’est le sempiternel recommencement. La hantise du dialogue. Ce terme refait encore surface et s’impose dans le vocabulaire quotidien des Congolais. Du fonctionnaire de l’Etat aux mamans maraîchères, on en parle. C’est l’actualité.

Mais la question primordiale est celle de savoir si ces politiques congolais dialoguent pour l’intérêt supérieur de la nation et des solutions durables ou simplement pour des intérêts égoïstes?

Du dialogue intercongolais aux concertations nationales, le citoyen lambda s’interroge sur le bien-fondé de tous ces forums. Convoqués dans le but de renforcer la cohésion nationale et d’instaurer la démocratie, ils se sont transformés pour la plupart des cas en des conciliabules de partage de pouvoir au détriment de la population et sont venus détériorer le climat sociopolitique.

A seize mois de la tenue de l’élection présidentielle et de la fin du dernier mandat de Joseph Kabila, le chef de l’Etat congolais propose un dialogue à l’opposition. Une carte blanche ou un traquenard ?

L’idée d’un énième dialogue politique enchante ou agace ? La mouvance se délecte. L’opposition politique grimace. La population garde encore les stigmates de différents rassemblements qui ont fait feu de paille. Les Congolais sont pessimistes au regard de tout tambourinage sur ces genres forums qui tiennent en haleine toute la population pour ensuite décevoir, notamment, les concertations nationales qui ont accouché d’une souris.

Mais pendant ce temps, le violon ne s’accorde pas au sein de l’opposition politique et les avis restent partagés. Une frange de l’opposition veut s’inviter au mangeoire et est en tractations avec les émissaires de Kabila pour trouver un format à ce dialogue. Ils en trouvent une opportunité pour discuter de certains contentieux et de baliser la voie pour Joseph Kabila de s’en aller calmement ( Est-ce réellement son avis ?). D’autres par contre estiment que cette messe politique favoriserait le glissement de Kabila qui veut à tout prix défendre son bifteck et s’adjuger un mandat de plus. Ils soulignent par ailleurs que si la mouvance avait l’intention d’un dialogue franc, elle l’aurait convoqué au sortir des élections controversées de 2016 dont la légitimité de Kabila est jusque-là mise en cause.

C’est dans cette optique que les non-partants au dialogue ont répondu à Kabila à travers une  » déclaration politique à Kinshasa ». Ils lui ont fait part de leur refus catégorique de s’embarquer dans ce bateau qui conduirait à une quelconque transition. Ils se disent prêts pour la bataille électorale .

 » C’est un cadeau empoisonné, voir en un cheval de Troie de Kabila auquel les opposants congolais doivent faire très attention « , juge un analyste politique.

Félix

Félix

Je suis lokolenews. «Grand’Œil, Grand’ Oreille ». Informer, c’est mon autre « Moi », car c’est la qualité qu’on peut rétribuer davantage que n’importe quelle valeur sous le soleil. Je suis un espace de dialogue interculturel vers la rencontre de la mondialisation. Un antidote de désinformation et d’acculturation qui met dans un confort informationnel en proposant une gamme variée d’informations sur la RDC. Pour trouver le chemin du cœur d’un homme, dit-on, il faut l’entretenir de ce qu’il chérit de plus. Et ce que vous chérissez de plus, c’est la vérité.

2 thoughts to “Dialogue politique : le partage du gâteau congolais pose problème”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.