Skip to main content

CAN 2015 : La ballade poisseuse de Joseph Kabila

CAN 2Il a été réconforté et sur motivé ses fauves de ramener un 3ème sacre continental manquant à la RDC depuis 1974. Une visite et un dîner de gala en compagnie de ces ambassadeurs à la culotte leur remonterait le moral avant d’affronter les Éléphants de la Côte-d’Ivoire lors de la demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015, pensa Joseph Kabila. Mais avant même qu’il atterrisse à Bata (Équato-guinéenne), cette idée a été accueilli froidement parmi ses détracteurs. La désapprobation, les commérages et les ragots se sont colportés. Un écho défavorable. Mais qu’a-t-il amené dans sa besace sinon mettre du baume au cœur du onze national ?

« On va affronter les Éléphants. Léopard est souvent très rusé. L’objectif pour nous est d’abattre un Éléphant avant de ramener le trophée à la maison », avait affirmé Joseph Kabila oubliant que les pachydermes savaient déjouer la ruse des carnassiers.

Ironie du sort, le Léopard n’a pas pu sortir ses griffes et bondir sur l’Éléphant, trop colosse. Il a été désillusionné, écrabouillé et mis en déroute comme un chat culotté. Beaucoup d’embarcations échouent souvent au port.

C’est une nuit morose en RDC, notamment à  Kinshasa. Déboussolés et inconsolables, ne sachant pas digérer leur défaite, les Kinois ont cherché à déverser leur bille non pas sur l’entraîneur (Florent Ibenge) et ses protégés, mais plutôt sur un acteur indirect qui n’était pas sur l’air de jeu. Avant même le coup de sifflet final de la rencontre, ils avaient déjà trouvé leur coupable. A cor et à cri, ils ont accordé leur violon pour jeter le discrédit sur le geste Kabila pourtant symbolique et unificateur. Ils n’ont cessé de tinter les oreilles par le refrain:  » Qu’a-t-il été faire là-bas?  »  » Pourquoi y était-il allé ? »

A tort et à raison, on lui assène ce constat malheureux d’être cette  » brebis galeuse  » et ce trublion qui aurait envoûté les Léopards. Un délire d’autant plus que présent ou pas présent, sa visite n’aurait remplacé le système de jeu de cette équipe, estiment d’autres.

Le bémol est tout de même qu’au lieu de reconnaître les failles tactiques de leur équipe, ils se sont donné le luxe de s’acharner sur un individu en lui cherchant noise et en jetant un discrédit à son geste combien bien réconfortant. Voilà combien ils sont barbants ces congolais. Quoi qu’il en soit, c’est un geste patriotique dépassant tout clivage interne.

Félix

Félix

Je suis lokolenews. «Grand’Œil, Grand’ Oreille ». Informer, c’est mon autre « Moi », car c’est la qualité qu’on peut rétribuer davantage que n’importe quelle valeur sous le soleil. Je suis un espace de dialogue interculturel vers la rencontre de la mondialisation. Un antidote de désinformation et d’acculturation qui met dans un confort informationnel en proposant une gamme variée d’informations sur la RDC. Pour trouver le chemin du cœur d’un homme, dit-on, il faut l’entretenir de ce qu’il chérit de plus. Et ce que vous chérissez de plus, c’est la vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.